Phytothérapie
Acupuncture

La médecine complémentaire ou alternative correspond à l’utilisation de techniques dites douces comme l’acupuncture, l’ostéopathie, la phytothérapie… Elles peuvent être utilisées aussi bien en prévention qu’en traitement (principalement sur des pathologies chroniques). De plus, ces thérapies sont moins invasives par rapport aux techniques allopathiques et les solutions administrées ont peu d’effets secondaires. Ses séances sont principalement dispensées par le Dr Pascale Dussaud qui suit des formations régulières en acupuncture et phytothérapie.

L’acupuncture correspond à l’introduction de petites aiguilles à des points très précis afin de rééquilibrer le corps.
Elle a un effet préventif mais également thérapeutique. Pendant les séances, la majorité des animaux se détendent car l’organisme produit des endorphines et de la cortisone. La cortisone combat l’inflammation et la douleur et les endorphines ont une action tranquillisante et myorelaxante qui diminue la douleur.

Le nombre des séances dépend des cas et de la chronicité de la maladie. L’acupuncture permet souvent de réduire le dosage des médicaments et c’est, donc, très intéressant et important de travailler en complémentarité avec la médecine conventionnelle.

Les indications d’acupuncture sont très nombreuses :

  • Affections orthopédiques : traumatismes, arthrose, tendinites, dysplasie, aplombs défectueux chez le jeune animal …
  • Affections neurologiques : hernie discale, crises convulsives (surtout en cas d’épilepsie primaire), vertiges, perte d’équilibre
  • Troubles urinaires : incontinence urinaire, trouble de la miction
  • Troubles digestifs : diarrhée, constipation, vomissements, perte d’appétit
  • Troubles respiratoires : asthme, paralysie laryngée)
  • Problèmes gynécologiques : grossesse nerveuse, déclenchement de la mise-bas
  • Dermatologie : otites, allergie
  • Trouble du vieillissement

La phytothérapie fait partie des médecines dites alternatives ou complémentaires. Ce mot, dérivé du Grec, signifie « Soigner par les plantes ».
Les plantes contiennent des composants connus, agissant en synergie, qui permettent de restaurer l’état de santé de votre animal. Cette médecine montre son efficacité aussi bien en prévention pour maintenir l’animal dans un état optimal que dans le traitement de nombreuses pathologies fonctionnelles ou organiques.

Il ne s’agit pas d’utiliser des formules toutes faites ou des recettes mais d’adapter la prescription à VOTRE animal à l’issue d’une consultation vétérinaire. Ce traitement s’appliquera en concertation avec tous les acteurs gérant la ou les différentes maladies, afin de travailler ensemble dans l’intérêt de votre animal.

La phytothérapie pourra parfois se suffire à elle-seule ou viendra en complément d’un traitement allopathique classique. Les traitements en phytothérapie, comme la plupart des médicaments, peuvent avoir des effets secondaires.

C’est pourquoi, comme tous les traitements médicaux, il est important de bien suivre les indications de votre vétérinaire. N’oubliez pas que certaines huiles essentielles peuvent êtres toxiques pour certains animaux (surtout les chats) donc pensez à demander l’avis de votre vétérinaire même si vous en utiliser souvent pour vous (surtout pour les inhalations).

Phytothérapie & Acupuncture

La médecine complémentaire ou alternative correspond à l’utilisation de techniques dites douces comme l’acupuncture, l’ostéopathie, la phytothérapie… Elles peuvent être utilisées aussi bien en prévention qu’en traitement (principalement sur des pathologies chroniques). De plus, ces thérapies sont moins invasives par rapport aux techniques allopathiques et les solutions administrées ont peu d’effets secondaires. Ses séances sont principalement dispensées par le Dr Pascale Dussaud qui suit des formations régulières en acupuncture et phytothérapie.

L’acupuncture correspond à l’introduction de petites aiguilles à des points très précis afin de rééquilibrer le corps.

Elle a un effet préventif mais également thérapeutique. Pendant les séances, la majorité des animaux se détendent car l’organisme produit des endorphines et de la cortisone. La cortisone combat l’inflammation et la douleur et les endorphines ont une action tranquillisante et myorelaxante qui diminue la douleur.

Le nombre des séances dépend des cas et de la chronicité de la maladie. L’acupuncture permet souvent de réduire le dosage des médicaments et c’est, donc, très intéressant et important de travailler en complémentarité avec la médecine conventionnelle.

  • Affections orthopédiques : traumatismes, arthrose, tendinites, dysplasie, aplombs défectueux chez le jeune animal …
  • Affections neurologiques : hernie discale, crises convulsives (surtout en cas d’épilepsie primaire), vertiges, perte d’équilibre
  • Troubles urinaires : incontinence urinaire, trouble de la miction
  • Troubles digestifs : diarrhée, constipation, vomissements, perte d’appétit
  • Troubles respiratoires : asthme, paralysie laryngée)
  • Problèmes gynécologiques : grossesse nerveuse, déclenchement de la mise-bas
  • Dermatologie : otites, allergie
  • Trouble du vieillissement

La phytothérapie fait partie des médecines dites alternatives ou complémentaires. Ce mot, dérivé du Grec, signifie « Soigner par les plantes ».

Les plantes contiennent des composants connus, agissant en synergie, qui permettent de restaurer l’état de santé de votre animal. Cette médecine montre son efficacité aussi bien en prévention pour maintenir l’animal dans un état optimal que dans le traitement de nombreuses pathologies fonctionnelles ou organiques.

Il ne s’agit pas d’utiliser des formules toutes faites ou des recettes mais d’adapter la prescription à VOTRE animal à l’issue d’une consultation vétérinaire. Ce traitement s’appliquera en concertation avec tous les acteurs gérant la ou les différentes maladies, afin de travailler ensemble dans l’intérêt de votre animal.

La phytothérapie pourra parfois se suffire à elle-seule ou viendra en complément d’un traitement allopathique classique. Les traitements en phytothérapie, comme la plupart des médicaments, peuvent avoir des effets secondaires.

C’est pourquoi, comme tous les traitements médicaux, il est important de bien suivre les indications de votre vétérinaire. N’oubliez pas que certaines huiles essentielles peuvent êtres toxiques pour certains animaux (surtout les chats) donc pensez à demander l’avis de votre vétérinaire même si vous en utiliser souvent pour vous (surtout pour les inhalations).